Caroline Montégiani

Étudiante à la maitrise, option criminalistique et information (2015-2017): L'apprentissage social chez les pirates informatiques

La technologie évolue à un rythme effréné depuis déjà plusieurs années, sans signe d’un quelconque ralentissement à venir. Avec la technologie, les techniques et les pratiques délinquantes associées au piratage informatique se développent également à la même vitesse. Ce faisant, afin de rester actuel dans leurs activités, les individus y participant se doivent de demeurer à l’affût des avancées dans le domaine et disposés à en faire l’apprentissage. Comme la littérature actuelle le mentionne, l’apprentissage est un processus fondamentalement social et les pirates informatiques forment une communauté qui repose sur le partage d’information et de connaissances. Plusieurs études ont abordé le processus d’apprentissage chez les délinquants et d’autres se sont penchées sur le processus de partage d’information au sein de la communauté des pirates informatiques. Toutefois, rares sont les études qui ont combiné les deux domaines afin d’essayer de comprendre le processus d’apprentissage qui s’opère dans la communauté des pirates informatiques par le biais du partage d’information.

Avec une méthodologie basée sur l’analyse de réseaux sociaux et un cadre théorique reposant sur les théories de l’association différentielle et de l’apprentissage sociale, cette étude s’intéresse donc à comprendre l’influence de l’entraide et des conflits sur le processus d’apprentissage social dans la communauté des pirates informatiques. Les analyses qui ont permis d’y parvenir ont été produites grâce à des données recueillies sur un forum de discussion en ligne. Les liens d’entraide et de conflit entre les participants ont été relevés afin d’en faire l’analyse, permettant ainsi d’observer que la communauté étudiée présentait des membres spécifiques qui concentrent les liens d’entraide et de conflit, faisant ainsi office de mentor ou de tyran principaux et distribuant l’information (positive ou négative) de manière dispersée et à plusieurs destinataires différents. Cette recherche illustre donc la propension de la communauté des pirates informatiques à reposer sur les enseignements ou les critiques d’une minorité qui rejoindront une majorité d’acteurs.

Ce contenu a été mis à jour le 14 septembre 2017 à 10 h 11 min.