Potentiel criminalistique de l’étude du trafic de drogues au Canada à partir des données collectées sur les cryptomarchés

Les cryptomarchés représentent une récente innovation du trafic de produits illégaux, où les drogues y sont majoritairement représentées. Après une vue d’ensemble du fonctionnement de ces sites, pour comprendre l’univers virtuel dans lequel opèrent les utilisateurs, une analyse critique des études existantes en criminologie invite à suggérer un appui criminalistique pour mieux cerner l’ancrage dans la réalité de ce monde décrit essentiellement par ses données virtuelles. Une analyse descriptive des données relatives au marché canadien est effectuée afin de dépeindre un portrait global de la vente de drogues et d’explorer une stratégie ciblant les vendeurs les plus actifs. Finalement, le recours au profilage des drogues comme solution pour obtenir des données empiriques objectives est discuté, compensant les incertitudes relatives aux données virtuelles. Cet article s’inscrit dans une démarche de rapprochement des sciences criminelles, criminologie et criminalistique, non limitées à la pénalisation des pratiques interdites, mais aussi à la compréhension des phénomènes et des réseaux criminels, aux fins d’élaboration de stratégies efficientes de surveillance et de neutralisation de telles menaces.

Ce contenu a été mis à jour le 18 avril 2017 à 10 h 42 min.