Les sites de réseautage social et la présence des groupes criminels

Ces dernières années, les médias ont véhiculé de plus en plus l’idée que des gangs de rue et des organisations criminelles se servent du Web pour diffuser leur image et pour faciliter leurs activités illicites. Si certains cas rapportés laissent présager qu’Internet et les sites de réseautage social, en particulier, sont utilisés par ces groupes pour recruter des nouveaux membres, très peu de recherches se sont attardées à évaluer et à comprendre le phénomène. La présente étude se propose d’examiner si une telle tendance est effectivement en place. Basée sur une recherche par mots- clés de plus de cinquante noms de gangs de rue, les trois principaux sites de réseaux sociaux (Twitter, Facebook et MySpace) ont été scrutés. Les résultats montrent que la présence de gangs sur les sites de réseautage social est liée principalement à la promotion d’un gang de rue ou de sa culture par ses membres mais sur une base individuelle. Rien n’indique que les visiteurs de ces sites sont soit trompés ou manipulés de quelque façon. Cependant, leur curiosité à l’égard de ces groupes et pour ceux qui partagent leurs observations et opinions, des signes de soutien sont évidents. Si les groupes criminels ne sont pas proactifs pour recruter des membres, les sites de réseaux sociaux leur servent à exposer leur mode de vie et leurs exploits à des personnes qui, dans le monde réel n’auraient probablement pu être rejointes.

Ce contenu a été mis à jour le 27 mai 2016 à 5 h 20 min.