Les réseaux de coauteurs : 40 ans de collaborations à la Revue Criminologie

La recherche scientifique cherche la plupart du temps à comprendre la nature mais se tourne aussi à l’occasion vers elle-même pour mieux comprendre la genèse des connaissances scientifiques. Cette quête s’est traduite par une littérature importante portant sur les réseaux de collaborations entre auteurs pour produire des textes scientifiques. L’objectif général de cette branche de recherche est d’expliquer la structure des collaborations et d’identifier les corollaires de la performance dans le monde académique. Cet article vise à combler un manque de connaissance sur les réseaux de collaboration francophones en étudiant 40 ans de collaborations entre auteurs de la Revue Criminologie. La méthodologie adopte une approche égocentrique et sociométrique et caractérise les liens entre les coauteurs de la Revue. Nos résultats démontrent une augmentation des collaborations dans le temps mais sans nécessairement la création d’une seule et unique communauté d’auteurs qui contrôlerait la diffusion des connaissances dans la Revue. Les acteurs clés sont présentés mais ne démontrent aucune stabilité dans le temps.

Ce contenu a été mis à jour le 30 mai 2018 à 14 h 14 min.