À la découverte du darknet


L’internet est souvent présenté comme un environnement virtuel où la désinhibition envers des comportements déviants et l’impunité sont élevées. Cela est d’autant plus vrai pour le darknet, la sous-section d’internet où toutes les communications entre des internautes et des serveurs hébergeant des sites web sont chiffrées. Ce chiffrement permet d’anonymiser les communications et de rendre difficile la localisation des internautes et des serveurs actifs sur le darknet. Plusieurs études ont indexé de manière partielle les sites web hébergés sur le darknet afin de mieux comprendre la proportion de contenu illicite véritablement présente sur le darknet. Ces études ont démontré qu’une proportion importante de sites web hébergés sur le darknet distribuaient ou facilitaient la distribution de pornographie juvénile, de drogues illicites, d’outils de piratage informatiques et de données personnelles et financières volées. L’objectif de cette présentation est de bâtir sur ces recherches passées en réalisant une veille beaucoup plus importante des sites web hébergés sur le darknet. Cette activité nous a permis d’augmenter la proportion de sites web du darknet étudiés et de mieux comprendre leur contenu. Cette présentation visera aussi à cartographier à l’aide de techniques d’analyses de réseaux les liens entre les différents sites web hébergés sur le darknet. Ces analyses visent à comprendre la structure, la cohésion et la présence d’acteurs clés dans ce réseaux de sites web.

Ce contenu a été mis à jour le 5 mars 2018 à 15 h 05 min.